•  

    MEDICAMENT LE FUROSEMIDE (DIURETIQUE)

     

    Bonjour à tous,

    Me voici revenue, et je vais juste mettre un petit article concernant ce médicament qui a fait deux morts ces derniers temps et qui a causé des problèmes de santé à d'autres..... mais passé inaperçu. Bien entendu. Mon coup de gueule en quelque sorte.

    Il faut qu'il y ai des morts, pour se préoccuper de retirer ceux ci, comme il a été fait pour le médiator!!! Mais où en sommes nous rendus!!!!!! Ils veulent tous nous faire mourir à petit feu!!!! De la pub pour les génériques, car moins chers, mais au bout du compte, les patients se retrouvent comment ? Ce n'est pas les mêmes composants comme on veut nous le laisser entendre, et il rentre une molicule supplémentaire dedans qui peut être néfaste!!!!!

    Voici ce que j'ai reçu de Monsieur Eric Bellet, qui a des problèmes de santé, dû à sa maladie professionnelle (le ciment - étant carreleur) et qu'il a pris ce médicament le furosémide, en 2011. C'est ce qui lui a provoqué un oedème et depuis doit être dialysé!!!! Lisez son message et vous comprendrez.

     

    MEDICAMENT LE FUROSEMIDE (DIURETIQUE)

     

    Eric Bellet

    « Je voulait intervenir sur le Furosémide dont une personne est morte , médicament sur les insufisants rénaux et qui nous fait uriner , en effet courant 2011 , on m' a donné ce médicament pour uriné , mais il m' a détruit en plus ma santé , car je devait avoir de Lasilix qui n' est pas un générique , mais le néphrologue avait ommis d' indiiqué à la main ( ne pas donner de générique ) mais il n' y était pour rien , la cpam avait donné des ordres non suivi et mon pharmacien ne savait rien de cette directive , alors on m' a donné du Féroméside , que je prenait trois à quatre par jours , et selon son effet , je me suis mit à gonfler , jusqu' à 19 litres d' eau dans le corps , du jamais vu vis-vis du néphrologue lors de mon hospitalisation en urgence grace à mes proches et ma mère qui m' ont emmené en urgence à la clinique de l' europe , voila ce que m' a fait ce médicament , deux jours après j' était mort en m' endorment dans mon canapé , c' est depuis ce temps là , que je suis dialysé et je prend désormais de Lasilix sans problème et sans antécédant médical ! »

     

    DONC JE VOUS LAISSE SEUL JUGE POUR CET EVENEMENT DRAMATIQUE!!!!


    4 commentaires
  • BLOG EN ARRET POUR LE MOMENT....

    Le problème d'Eric m'interpelle et je pense que vous vous sentirer tous plus ou moins concerné!!!!!

    Je trouve inadmissible qu'une affaire pareille soit bloquée depuis 12 ans!!!! oui, vous avez bien lu, 12 ans!!!!

    Qu'en est il de ce dossier ? Toujours au même point, rien. Alors ?

    Voici le blog d'Eric, où vous trouverez plusieurs renseignements aussi.

    Puis dans mes autres blogs, que j'ai eu auparavant :

    http://nini37.over-blog.com/article-eric-bellet-ancien-carreleur-maladie-ciment-96902201.html

    http://nini37bis.canalblog.com

     
     
     
     
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  • VIDEO ERIC BELLET - MALADIE DU CIMENT-DIALYSE

    Cette vidéo montre l'extrême URGENCE des services gouvernementaux, pour venir au SECOURS de Eric BELLET.

     

    URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)

     

    Et voici ce qu'Eric vient de rajouter aujoud'hui même  Dimanche:

    "François Hollande , je sais que tu vas sur mon mur , sache que j' ai fait ma dernière vidéo , que si rien est fait pour mon empoisonnement au ciment , mes 15 procédures bloquées au palais de justice de rouen par le procureur général à la cour d' appel de rouen , dont celui ci a reçu un courrier de ma part , j' arreterai mes dialyses fin juin 2013 , et là je suis très sérieux , ce n' est point de la rigolade ! tu doit savoir ce que veut dire , arrèté ses dialyses , cela équivaut LA MORT sans équivoque , tu doit ètre contient que ta présidence de la république sera mise à mal s' il m' arrivait un malheur , je ne tien pas en venir jusque là , mais je suis à bout , il doit y avoir une fin à cette histoire"
    eric bellet

    URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)

    MESSAGE AUJOURD'HUI LUNDI D'ERIC BELLET :

    Eric Bellet :

     Samedi , j' était en dialyse et concernant mon combat , j' en ait parlé au néphrologue que j' avais fait une vidéo sur facebook , en vue d' arreter mes traitement et il m' a indiqué , que le jour de mes arrèt de dialyse le 30 juin , je n' irai pas en dialyse le 2 juillet 2013 , que j' en avait pour 15 jours à peu près de souffrance , l' eau ira dans mes poumons , mes jambes et m' endormirais tout doucement dans mon canapé et se sera la fin , je finirais par plus respiré et je ferais une Embolie Pulmonaire , je ne sais pas si je vais souffrir , mais ce sera la fin et vous n' entenderais plus parler de eric bellet

    URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)

    Je fais donc appel à ceux ci pour donner une réponse à Eric qui attend toujours, mais veux mettre une fin à ses dialyses, si pas de réponse, c'est à dire :

    LA MORT!!!!!

    Vous savez sûrement ce que cela veut dire ? Alors prenez en considération cette demande sans tarder..... J'attend des nouvelles favorables.

    Merci de votre compréhension.

     

    URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)

    J'y ajouterais aussi des documents tirés de la presse et la lettre à Monsieur François HOLLANDE :

    URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    URGENT - ERIC BELLET- PARTAGER SUR VOS SITES (Merci)

     


    2 commentaires
  • PHOTO DU JOUR :

    Eric Bellet au château

    Puis le tournage pour expliquer sa dialyse. Ecouter et partager aussi autour de vous. Merci.


    7 commentaires
  • LES JOURS PASSENT VITE.....NOUS SOMMES MARDI DEJA!!!!!!!

    PHOTO DU JOUR :

     

    INFOGRAPHIE - L'Ordre des médecins estime que les effectifs de ces praticiens devrait chuter de 7,5% de 2007 à 2017. Les jeunes préfèrent se spécialiser.

     

    Paradoxe chez les médecins. Le généraliste, bien que promis à une place centrale dans le système de soin par le nouveau gouvernement, est en danger. Les effectifs des «médecins de famille» devraient chuter de 7,5% entre 2007 et 2017 - ils ont déjà baissé de 5% entre 2007 et aujourd'hui - prévoit l'Ordre des médecins dans son Atlas de la démographie médicale 2017. Concrètement, on comptera 3617 praticiens de moins dans cinq ans, soit 88.860 en tout et pour tout.

    Ces chiffres cachent des inégalités criantes entre les départements. Et des surprises. La première d'entre elle: Paris n'attire plus. Le nombre de généralistes devrait y fondre de 30% en dix ans. Le Val-de-Marne, mais aussi la Nièvre ou encore le Gers, font également figure de départements sinistrés. Une diagonale du vide se dessine des Pyrénées aux Ardennes (voir infographie), constituée par les zones cumulant deux maux, analyse l'Ordre des médecins dans son rapport, «une forte probabilité de départs massifs d'ici 2017 et une faible présence de médecins généralistes libéraux de 40 ans et moins».

    En clair, les départs en retraite s'accélèrent et la relève ne vient pas. Dans la moitié des départements, la moyenne d'âge des médecins généralistes libéraux est supérieure à 53 ans. Dans l'Orne, une des zones les plus sinistrées, 35% sont susceptibles de décrocher leur plaque dans les cinq ans alors que les moins de 40 ans ne représentent que 5,8% des effectifs. Les jeunes médecins boudent la spécialisation «généraliste» à l'issue de leur cursus, de surcroît en libéral, et optent massivement pour le salariat.

    Le généraliste est dévalorisé dans les hôpitaux universitaires, et les jeunes manquent de stages pratiques en cabinet, expliquent les syndicats d'internes. La rémunération est également financièrement moins attractive que celle des spécialistes, les généralistes étant en grande majorité cantonnés au secteur 1, où ils doivent se satisfaire des tarifs Sécu rarement revalorisés, à l'image de la consultation à 23 euros.

    Installation: l'Ouest détrône le Sud

    La situation des spécialistes est tout autre. D'abord, les effectifs augmenteront de 9,9% de 2007 à 2017, de quoi atteindre 112.079 praticiens à cette date. Cette évolution concerne tous les départements, même si certaines régions, comme l'Ile-de-France et la Champagne-Ardenne, peinent à attirer les professionnels. Autre différence avec les généralistes, la pratique libérale sera encore populaire parmi les spécialistes ces prochaines années. Au total, les nouveaux spécialistes compenseront la baisse des effectifs des médecins généralistes d'ici à 2017.

    Ces chiffres globaux ne permettent pas de saisir une petite révolution dans le monde de la santé: désormais, les médecins préfèrent l'iode au soleil. La Côte d'Azur n'attire plus et les jeunes médecins s'installent maintenant de préférence dans l'Ouest. Chez les généralistes, cinq des treize départements connaissant une hausse des installations entre 2007 et 2012 bordent l'Atlantique. Les spécialistes suivent la même tendance de fond, et plébiscitent la Gironde (+13,6% d'installations). Le Conseil de l'ordre en conclut que, «d'ici à 2017, l'héliotropisme ne sera plus un critère déterminant», et ce «au profit du grand Ouest français, qui deviendrait le nouvel eldorado de l'exercice médical».

    Dommage pour le manque de médecin, pourtant ceux ci sont bien utiles et surtout dans nos campagnes. Qu'allons nous devenir, si nous ne pouvons plus nous soigner ?

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique