• Le SDF qui s'était présenté aux Municipales à Paris est mort

    7746482316_jean_marc_restoux_etait_l_une_des_figures_du_quartier_saint_germain_des_pres

    Jean-Marc Restoux était l'une des figures du quartier Saint-Germain des Prés / AFP

     

    C'était une figure emblématique de Saint-Germain-des Prés. Le SDF Jean-Marc Restoux, qui trônait entre le Café de Flore et les Deux-Magots, s'est éteint chez lui, à l'âge de 54 ans. Pendant plus d'un quart de siècle, ce sans-abri a fait la manche dans le quartier ; il s'y était même présenté aux élections municipales de 2008 et avait alors recueilli près de 4 % des suffrages. Depuis quelques années, Jean-Marc Restoux n'était plus sans logis, mais il a marqué le quartier.

    Ecouter 00:00:00 00:01:48 Thomas Prouteau | 09/04/2012 - 12h46 écouter Reportage : Jean-Marc Restoux était une figure incontournable du très chic quartier de Saint-Germain des Prés

    Thomas Prouteau | 09/04/2012 - 20h06 écouter Sur le célèbre boulevard Saint Germain, les habitants se souviennent de cet homme en colère


    Un pilier de Saint-Germain-des-Prés

    Tout le monde connaissait ses long cheveux blanc, sa barbe et sa chaise en métal gris posée depuis 18 ans entre le café de Flore et les Deux-Magots. La chaise est toujours là, ornée d'un bouquet de rose blanche.
     
    Les deux chiens qui l'accompagnaient ont été recueillis par son protecteur de toujours : Jacky, le gérant du kiosque à journaux sur le boulevard, qui gérait ses colères et sa façon de toujours demander quelques euros.

    Des écrivains germanopratins comme Frédéric Beigbeder se sont liés d'amitié avec lui, et l'avait poussé à se représenter aux municipales en 2008.

    Jean-Louis Restoux a été retrouvé a son domicile mercredi, dans un foyer Emmaüs, pour une cause indéterminée. Ses amis lui préparent un hommage.

    « POUR UN PARAINAGE DE POULETSDAVINA : RECONVERSION - dernière nouvelle »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter